Le Mans Sarthe Aviron


2019-2020
News
Les Loisirs à Budapest : le CR et les photos
< | >

Les Loisirs à Budapest : le CR et les photos

Publié le 06 novembre 2019

Bonne lecture ;-)

Compte rendu du séjour à Budapest

la Buda team :

Virginie, Sophie, Hélène, Julien, Anne, Denis, Jérôme, Ludovic, Emmanuelle, Philippe, Christian, Béatrice, Simon, Germano, Vincent, Séverine ainsi que des accompagnateurs Mélania, Caroline, Séverine, Fabrice, Ambre, Florent, Agathe, Michel et Marie-Paule.

 

Vendredi 25 octobre tout le monde est prêt pour partir de très bon matin. Pas question de rater l'avion ! La journée est consacrée au voyage, une grande partie d'entre nous décolle de Roissy, une autre équipe de Beauvais et Jérôme roulera toute la nuit en bus (15h !! si ça ce n'est pas de la motivation ….)

Nous nous retrouvons en fin d'après midi, il fait un temps magnifique puis nous rejoignons les différents logements où chacun s'installe tranquillement. Tout le monde est satisfait, les logements sont grands.

 

Samedi 26 nous avons rendez vous à 10h au kulker rowing club. Nous partons avec un soleil radieux depuis les appartements et plein d'enthousiasme car la journée s'annonce très belle ! Tout le monde est impatient.

Plus nous avançons vers le club, au nord de Budapest, plus les temps se couvre et plus le brouillard est épais. Nous sommes inquiets car la visibilité est très faible et on craint de ne pas pouvoir sortir.

A notre arrivée Féri nous accueille chaleureusement et surtout nous rassure, le niveau de l'eau est très bas (pas à cause des écourues mais par manque d'eau cet été) pour lui pas de soucis on peut partir le brouillard va se lever !! Tout le monde s'affaire à la préparation des bateaux. Deux autres rameurs du club Maria et Gene nous accompagneront pour cette sortie.

Nous sommes répartis dans deux yolettes, deux doubles barrés et un triple non barré.

 

Il est 10h30 (1 demi heure de prépa...à peine plus qu'au club on a bien géré) la Buda team est prête et se lance enfin sur le Danube. Au départ on longe les rives par sécurité puis au fil de l'eau le brouillard se lève et laisse apparaître le décor illuminé par le soleil qui pointe timidement.

Les vues sont magnifiques et de plus en plus ensoleillées. La température est exceptionnellement élevée pour une toussaint à Budapest (environ 22°).Même si nous empruntons un bras du Danube (Szentendrei-dunaag), en amont de Budapest, ses larges dimensions nous sont inhabituelles. 

 

Les équipages passent devant l'ile Lupa avec ses maisons sur pilotis, et plus loin on aperçoit la ville de Szenetendrei. Une équipe de « dissidents » s'est lancée jusqu'à Szentendrei pour visiter alors que l'autre partie du groupe redescend tranquillement à l'ile Lupa pour déjeuner. Feri y avait prévu cette pause car « le » restaurateur y fait des plats traditionnels maison.

Le hongrois étant difficile à parler et comprendre nous échangeons en anglais avec Maria, Gene et Feri et les budapestois. A noter que Feri parle très bien l'anglais et le français, ce qui nous arrange bien il faut l'avouer !

 

Retour au club et là surprise!Le brouillard du matin étant dissipé, nous découvrons le Danube sur toute sa largeur, encore plus grand ! Les couleurs fauves et flamboyantes de l'automne éclairées par soleil couchant sont sublimes ! (Cf les photos)

Nous profitons de ce moment magique car ce n'est pas tous les jours qu'on peut ramer sur un si grand bassin. 

 

La traversée de Budapest ne peut pas se faire en aviron : la circulation des péniches et bateaux touristiques y est trop importante.

 

A partir du dimanche 27 les visites se sont organisées en fonction des dates de retour.

De manière générale, nous avons visité Budapest en déambulant dans les différents quartiers.

Des sites incontournables comme le parlement, la citadelle, le château et le bastion des pêcheurs sur la colline de Buda, visite de la ville de Szentendrei, croisière sur le Danube mais aussi les bains d'eaux chaudes de Széchenyi (de 28° à 38°), le marché couvert, la synagogue, le quartier juif et divers musées côté Pest sans oubliér les « ruinpubs » (qui sont des cafés installés dans d'anciennes cours désaffectées aux décors décalés !) et les restaurants traditionnels.

 

Voilà notre rêve un peu fou s'est concrétisé en un formidable séjour !

 

Un grand merci à :

Virginie pour l'idée des sorties à l'international et les recherches de contacts,

Sophie pour les recherches de contacts et la traduction 

Hélène pour la logistique logement et visites

tous les participants pour tous ces bons moments passés ensemble !

 

Un très grand merci également à nos hôtes Féri, Maria et Gene pour leur accueil très amical.

 

KÖSZÖNÖM 

 

Partager sur